mardi, août 11, 2009

Le destin fabuleux de Désirée Clary


Production : C.C.F.C. (Édouard Harispuru) - Distribution : C.C.F.C. Scénario original et dialogues : Sacha Guitry.
Réalisation : Sacha Guitry.
Collaboration à la réalisation : René Le Henaff.
Chef opérateur : Jean Bachelet.
Décors : Jacques Colombier.
Son : Louis Perrin. - Musiques : Adolphe Borchard.

Durée : 118 mn. Sortie : le 4 septembre 1942 aux cinémas Marivaux et Marbeuf - Paris.

Interprètes :

Sacha Guitry, Jean-Louis Barrault, Geneviève Guitry, Gaby Morlay, Jacques Varennes, Aimé Clariond, Yvette Lebon, Lise Delamare, Noël Roquevert, Jean Périer, Georges Grey, Maurice Teynac, Jean Darcante, Georges Spanelly, Jean Davy, Jeanne Fusier-Gir, Camille Fournier, Jean Hervé, Germaine Laugier, Pierre Magnier, René Fauchois, Jacques Berthier.

L'histoire :

A Marseille, l'officier Bernadotte présente en 1789 un billet de logement à l'ingénieur Clary, il fait ainsi la rencontre avec Désirée, une des filles de Clary. Cinq ans plus tard, Julie Clary sera courtisée par Joseph Bonaparte, qui n'est pas indifférent au charme de Désirée. Il hésite entre les deux jeunes femmes, aussi les présente à son frère aîné, Napoléon, afin qu'il le conseille. Celui-ci décide que Julie convient mieux au caractère de Joseph, et jure son amour perpétuel à Désirée. Mais bientôt il part pour Paris, où il rencontre Joséphine de Beauharnais.

Notes de l'auteur :

La Censure allemande refusa tout d'abord le scénario de Désirée Clary. Le manuscrit n'obtint le visa qu'à grand-peine - le Dr Dietrich déclarant que je « ternissais la mémoire de l'Empereur ». (De quoi je me mêle !)

Le film étant terminé, ce même Dr Dietrich m'obligea à retourner toute une scène. Motif : la devise de l'Angleterre : « Honni soit qui mal y pense », y était mise en valeur trop ostensiblement. C'était d'ailleurs exact - et je savais ce que je faisais. Le film est annoncé, il doit « sortir » à telle date - et le Dr Dietrich prétend s'y opposer. Motif : l'auteur a trahi l'histoire du fait que la reine de Suède demande au roi Louis-Philippe, ce qui n'est pas prouvé, le retour des cendres de l'Empereur ! J'obtiens qu'un membre de la famille royale française veuille bien intervenir et donner son assentiment à ce fait controuvé mais admissible en soi - et le visa de la Censure enfin m'est accordé. Et l'on prétend que je suis un collaborateur !

Sacha Guitry, Quatre ans d'occupations, Editions de l'Elan, 1947.

A noter que le titre du film «Le Destin fabuleux de Désirée Clary» inspira celui du "Fabuleux destin d'Amélie Poulain" à Jean-Pierre Jeunet.