jeudi, janvier 04, 2007

PLAIDOYER POUR UNE STATUE DE BERNADOTTE À PAU

Au 19ème siècle, la Ville de Pau avait envisagé de faire ériger, place Gramont, une statue en l’honneur de Jean-Baptiste Bernadotte, né dans cette cité béarnaise en 1763 et devenu Roi de Suède et de Norvège en 1818, sous le nom de Charles XIV.

En septembre 2004, lors du rassemblement des membres français de la famille Bernadotte pour fêter le 250ème anniversaire de la naissance en 1754 à Pau du 1er baron Jean Bernadotte, frère aîné de Charles XIV, M. André Labarrère, sénateur maire, avait manifesté son intention de faire ériger cette statue.

Au cours de l’assemblée générale de la Société des Amis du Musée Bernadotte, le 21 octobre 2006, tenue en présence de M. Pédeboscq, maire adjoint chargé de la culture, j’ai exprimé le souhait que le projet de réalisation de cette œuvre soit étudiée et que, s’il était mené à son terme, son inauguration ait lieu en 2013, pour le 250ème anniversaire de la naissance de Jean-Baptiste Bernadotte.

Cette inauguration serait l’occasion unique de réunir à Pau les descendants de Charles XIV, à savoir, notamment, la Reine de Danemark, le Roi de Suède, le Roi de Norvège, le Roi des Belges et le Grand Duc du Luxembourg.

Si cela était, Pau deviendrait pour quelques jours la ville du rendez-vous de plusieurs chefs d’état européens et de leurs familles ce qui constituerait un évènement fort et exceptionnel, avec des retombées significatives sur le plan culturel et patrimonial.

Cette statue sera-t-elle équestre, en pied ou en buste ?
Ce choix incombera, bien entendu, aux édiles palois ; il sera fonction du lieu où elle sera posée ; si elle devait faire face à celle d’Henri IV, elle ne pourrait être qu’en pied, comme celle du Roi Galant. D’autres lieux pourraient être proposés : la place de la Libération parce qu’elle donne sur la rue Tran et la rue Bernadotte à proximité de la maison natale de Charles XIV et du 1er baron, devant la caserne Bernadotte, enfin et, à nouveau place Gramont.

Voici rapidement, un plaidoyer en faveur de l’érection d’une statue en l’honneur d’un autre enfant illustre de Pau, devenu Roi, et de son inauguration en 2013.

Paul Baringou
Arrière petit-neveu de Charles XIV

2 Comments:

At 3:16 PM, Blogger michel said...

Pour être un fils de René Marie CASTAING qui avait une très grande estime pour l'illustre béarnais qu'était Jean Baptite BERNADOTTE et qui réalisa en 1935 un portrait représentant le général BERNADOTTE à Fleurus , portrait qui à l'origine était destiné au musée Bernadotte, mais que l'artiste fut amené à reprendre pour l'offrir au Duc de Brabant, futur Roi BAUDOUIN, descendant de BERNADOTTE par sa mère la Reine Astrid de BELGIQUE.
René Marie CASTAING écrivit une importante pièce intitulée " la farce et le mystère de Jean Baptiste Bernadotte"
C'est dire combien j'appuis la proposition d'une statue de notre illustre compatriote à PAU. Michel R.M.CASTAING

 
At 12:59 PM, Blogger Bertil BERNADOTTE said...

Merci pour ce soutien.
votre père était un peintre béarnais reconnu.

Bien cordialement

Bertil Bernadotte

 

Enregistrer un commentaire

<< Home