lundi, septembre 25, 2006

L’ÉDITORIAL DU PRÉSIDENT - juillet 2006


Ce début d’année 2006 aura endeuillée notre association. En effet les disparitions de Messieurs André LABARRERE et de Christian BAZIN laisseront un grand vide intellectuel au sein de notre association.
Le Sénateur Maire de Pau a toujours œuvré pour faire reconnaître Jean-Baptiste Bernadotte en autre, à travers la vitrine que représente le musée. Il avait de grande ambition pour faire valoir cette enfant du pays, tel ce projet d’une magnifique statue de celui qui devint Roi de Suède Nous perdons non seulement un membre éminent de notre association, mais un grand défendeur de nos actions.
Christian Bazin a certainement écrit l’un des meilleurs ouvrages sur l’illustre personnage qu’est Jean-Baptiste Bernadotte. "Bernadotte, un cadet de Gascogne sur le trône de Suède". Centralien, diplômé de Sciences Politiques et de la Columbia Université de New-york, il portait un grand intérêt aux bouleversements de la révolution française et à l’Empire et avait un regard objectif sur la carrière historique de celui qui allait devenir Roi de Suède.
***
Je profite de cet encart pour remercier un de nos membres, en l’occurrence Monsieur Robert Malus. Ce dernier a réalisé un très bel opuscule relatif au fabuleux destin des sœurs Clary. Un document riche en information, qui sera prochainement consultable sur notre site.
***
Chez les « Bernadotte » l’Art est une seconde nature, qu’il soit pictural, littéraire ou autre. C’est pourquoi nous avons décidé d’y consacrer une chronique dans nos bulletins. De plus, comme notre site devrait être opérationnel cette année, nous insérerons, en autre, une rubrique avec les différentes photos des œuvres de nos artistes avec leurs coordonnées ainsi que les liens Internet utiles.
***
Dernièrement, une question insolite m’a été posée : Jean-Baptiste Bernadotte était-il Franc-Maçon ?Certes, il existe une historiographie officielle ou du moins classique de la franc-maçonnerie, société dont le secret nourrit tous les fantasmes. Une franc-maçonnerie respectueuse des puissants de l'heure, policée et symbolâtre à souhait.
Cependant, toute société organisée étant par essence conservatrice, il faut donc des hommes décidés pour écrire les seules pages de l'histoire qui méritent qu'on ouvre et qu'on pose le livre : celles des révolutions.Depuis 1789, ils ont conquis le monde à leurs idées. Vérifiant ainsi le vieil adage : "la franc-maçonnerie nulle part, les francs-maçons partout".
Parmi eux se trouve effectivement Jean-Baptiste Bernadotte. Il a été reçu initié en France par une " loge militaire " A noter que la plupart des généraux de l’époque ont également été reçus "frères" ( Kellermann, Masséna et Soult) Après son accession au trône de Suède, il devient Grand Maître.Pour votre information, il faut savoir que plusieurs "Bernadotte" ont également été initiés maçon, en l’occurrence, le fils de Jean-Baptiste (Oscar) qui fut Grand Maître de la Loge suédoise et le Roi de Suède Gustave-Adolphe VI, pour ne citer qu’eux…