dimanche, septembre 17, 2006

BERNADOTTE À TABLE – UNE ANECDOTE


Il y a beaucoup d’histoires à raconter concernant la vie de Bernadotte dans le Nord. Il avait donc 47 ans à son arrivée en Suède, un homme entre deux âges, on peut dire, qui ne pouvait pas, ou ne voulait pas, changer ses habitudes, et qui n’apprit jamais la langue suédoise, et n’aimait pas la nourriture locale – et pas plus les boissons alcoolisées suédoises!
Cette anecdote, illustré par l’homme aux talents multiples, Fritz de Dardel (peintre, caricaturiste, officier, homme de Cour, haute fonctionnaire en tant que Directeur Général de l’Administration des Bâtiments Publiques, écrivain, etc.), concerne un dîner que Bernadotte prenait en 1815, alors Prince Héritier (son père adoptif, Charles XIII, fut après deux attaques d’apoplexie pas capable à régner). Il mangeait avec un de ses officiers d’ordonnance, le général d’Orchimont (descendant d’une famille venue en Suède plus que 100 ans avant Bernadotte).
« On dit que j’ai l’apparence d’un aigle. Quesque vous en pensez, mon général ? », disait le Prince, saisissant une cuisse de poulet (un de ses mets favoris).
« Oui, particulièrement quand V.A.R. ronge un os », répondait d’Orchiment. Le pauvre général reçut un regard foudroyant, et Charles Jean ne parla plus jamais d’aigle.